MA PROTECTION SOCIALE

Quelle que soit la durée du travail accomplie par le salarié d’un club, l’association doit s’acquitter des cotisations et contributions de protection sociale :

  • Sécurité sociale :

Les prestations du régime général de la Sécurité sociale (assurance maladie, maternité, invalidité-décès, accidents du travail, assurance vieillesse et prestations familiales) sont financées par les cotisations patronales et salariales de Sécurité sociale ainsi que par la CSG et la CRDS.

Ces cotisations et contributions recouvrées par l’Urssaf permettent de garantir une couverture sociale aux salariés pour le remboursement de leurs soins médicaux, des frais hospitaliers, des indemnités journalières ou d’accidents du travail et de verser des allocations familiales et des pensions de retraite de base…

 

  • Assurance chômage :

Le régime conventionnel obligatoire d’assurance chômage est géré par l’Unédic. Les prestations sont assurées par le réseau Pôle emploi. L’assurance chômage est financée par des contributions patronales et salariales calculées sur la rémunération versée aux salariés. Ces contributions sont recouvrées par l’Urssaf.

 

  • Retraite complémentaire :

L’adhésion à une caisse de retraite complémentaire est obligatoire pour les salariés.

Le financement de ce régime est assuré par des cotisations patronales et salariales, calculées sur la rémunération versée aux salariés. Il complète les prestations assurées par le régime général de Sécurité sociale.

En tant qu’employeur, le club doit s’affilier, en fonction du lieu d’implantation géographique du siège social, à une caisse de retraite Arrco pour les non cadres et à une caisse Agirc pour les cadres.

 

  • Service de santé au travail

 

  • Prévoyance

Le versement de ces cotisations et contributions sociales garantit au salarié une protection sociale.